Écrit par

L’Argentine du Nord par la Ruta 40

Amérique du Sud, Argentine - Chili, Le carnet de bord| Vues: 1697

De Villa Unión à Seclantás

Au lieu de pédaler tête dans le guidon sur la ruta 40 sous 45 degrés entre San Rafael et Villa Union au nord de San Juan, où il n’y a rien à voir que du désert plat et de la pampa… nous avons pris la décision de sauter cette partie en Bus (environ 1000 km) et de profiter de ces quelques jours gagnés pour les mettre à profit dans une mission d’éco-volontariat. Nous nous sommes inscrits sur le site workaway et avons cherché un endroit où l’on pourrait travailler dans un but écologique. Nous sommes tombés sur le profil de Martina et Johan, deux grands voyageurs l’une allemande, l’autre Sud-africain. Après avoir arpenté le monde entier sur leurs motos ou à bord de leur land rover, ils ont trouvé leur petit paradis à 6km de Seclantás, un village isolé dans la province de Salta. Ils ont acheté un terrain il y a 2 ans et ont pour projet d’en faire un camping écologique pour les « overlanders » (voyageurs). Ils y construisent leur maison circulaire avec des matériaux écologiques, ils ne jettent rien et trouvent une utilisation à tous les déchets.

Nous passerons donc une petite semaine à Utopia, le joli nom donné à ce bout de terrain, mais avant cela, il y a encore de la route entre Villa Unión et Seclantás !

Nous traversons les provinces de La Rioja, Catamarca, Tucúman, pour enfin arriver dans la Province de Salta, la dernière que nous traverserons en Argentine… Les paysages sont incroyables, on a tantôt l’impression d’être dans un Western, tantôt dans un film de Sciences-fiction. Les couleurs rouges des montagnes et du désert contrastent avec le bleu azur du ciel et pour bien nous mettre dans l’ambiance, des Cactus géants parsèment le paysage… Et puis, nous nous rapprochons de Cafayate, et là ce sont des vignobles à perte de vue et de superbes Bodegas. Nous enchainons des journées de 100 km et plus, ça roule bien et c’est très plaisant !

A notre arrivée à Cafayate, nous tombons par hasard sur nos amis Medhi, Julien et Sofiane, rencontrés quelques semaines plus tôt entre El Calafate et El Chalten ! Que de chemin parcouru depuis…

Nous sommes très contents de nous retrouver et de partager nos histoires autour de « quelques » bières !

Nous continuons ensuite notre route en direction de Seclantás, nous traversons des Quebradas, sorte de Canyons. Sophie pourrait s’arrêter tous les 10 mètres pour prendre des photos si Vincent ne l’en empêchait pas ! C’est vraiment superbe et nous n’avons encore jamais traversé ce genre de paysage désertique. Les seules contraintes sont la chaleur et la route très sablonneuse par endroits…

Une semaine à Seclantás, entre Workaway , Triathlon … et Tourista !

Nous arrivons à Seclantás le mardi 30 janvier et rejoignons notre Workaway dans l’après-midi.

Janneke et Ralph

Nous faisons connaissance avec nos hôtes Martina et Johan, et avec Janneke et Ralph, deux hollandais qui voyagent en Amérique du Sud à bord de leur LandRover (ancienne ambulance militaire) depuis maintenant plus de 2 ans.

Dès le lendemain matin, nous nous mettons au travail et nous avons des tâches dans différents domaines : nous nous occupons des vignes (Martina et Johan voudraient produire leur propre vin), creusons des trous pour les toilettes sèches, créons un nouveau chemin pour accéder à la partie camping et continuons la construction de leur maison circulaire en terre. Sophie aime s’amuser avec la boue et se prend pour une artiste, tandis que Vincent s’occupe des travaux un peu plus rudes comme ramener des brouettes de sable…

Nous avions pour idée tout de même de prendre cette semaine pour nous reposer un peu mais ces travaux sont bien fatiguant et c’est encore plus fatigués que nous quitterons Utopia…

Aussi, lorsque nous sommes arrivés au village le premier jour, nous avons vu une affiche qui indiquait le déroulement d’un triathlon ce samedi même ! Incroyable dans un si petit village, nous sautons sur l’occasion et nous inscrivons !

Samedi, nous nous rendons au village comme prévu et participons à ce fameux triathlon ! Bon, qu’on se le dise, c’est loin d’être un Iron Man mais il faut quand même souligner la très bonne organisation, pour un petit village comme Seclantás car tout y est, l’arche d’arrivée, les trophées, les ravitaillements, une moto ouvreuse pour le premier et même une voiture médicale… bref rien à envier à nos petites courses françaises ! Les distances sont : 100m de natation en piscine, 12 km de VTT et 3 km de course à pieds. L’ambiance est super sympa, tous le village s’est réuni pour soutenir les participants ! Le parcours VTT est très joli et la course à pieds se fait dans le village avec de sacrés côtes ! Vincent prend la première place et Sophie la seconde ! Sophie est d’ailleurs la seule femme à participer ! Les gens nous félicitent et les enfants veulent des photos avec nous ! On se prend pour de grands athlètes le temps de quelques photos  😎

Dimanche, nous mettons les voiles en très petite forme, pour ne pas tourner autour du pot, nous avons tous les deux une bonne diarrhée et nous nous sentons très faible. L’eau y est certainement pour quelques chose car elle n’était pas très claire depuis la pluie que nous avions eu en début de semaine. Hier, il a fait très chaud et avec le triathlon, nous ne nous sommes certainement pas assez réhydraté avec de l’eau minérale.

Lorsque nous arrivons au village après seulement 6 km, Vincent se sent très mal, nous nous rendons à l’hôpital où il sera traité par perfusion pour une déshydratation. Sophie également mais seulement par voie orale puisqu’elle se sent tout de même un peu mieux. Nous y passons deux nuits et en profitons pour nous reposer un max ! C’est pas si mal un séjour à l’hôpital en Argentine : Gîte et couvert gratis…on ne pouvait pas demander mieux pour se requinquer !

Et se requinquer, il le faut absolument car nous entamons certainement la partie la plus difficile, avec des cols à plus de 5000m et des traversées de déserts d’altitude. Nous ne pouvons absolument pas nous permettre de commencer cette portion dans cette état de fatigue. Il va falloir retrouver la grande forme avant de rejoindre San Pedro de Atacama au Chili, puis la Bolivie par le Sud Lipez

La suite au prochain épisode…

8 Responses to " L’Argentine du Nord par la Ruta 40 "

  1. Lobry René dit :

    Super, bon courage à vous deux gros Bisous

  2. papa dit :

    salut les athletes encore une fois on se rejouit de bonheur de vous voir vous epanouis dans cette environnement magnifique tout ceci vous enrichit de ces belles rencontres,bravo a vous deux prenez soins de vous car la suite s’annonce difficile bon courage bisous papa

  3. Fournel dit :

    Coucou Sophie et Vincent. Nous étions en direct au courant de vos problèmes de santé puisque nous sommes aux Canaries avec vos parents. Que d’angoisse…..mais tout est rentré dans l’ordre. Tant mieux. Surtout prenez le soin de reprendre des forces avant de commencer la nouvelle étape. De tout coeur avec vous. Prenez soin de vous. Bisous Claudine et Lulu

  4. Geoffrey (ferry Raul balmaceda ;) ) dit :

    Salut les sportifs. C’est avec grand plaisir que je lis votre blog. Les photos sont super. Le récit de votre épopée pour passer en argentine m’a bien tenu en haleine.
    Seule question? Qu allez vous faire des trophées?
    Bonne conintuation.

    • Hey Salut Geoffrey ! On est contents d’avoir de tes nouvelles, comment ça va toi? Toujours à Santiago?
      Pour les trophées, on les a rendu à la Municipalité pour l’année prochaine Ahaha 😉 On a juste gardé les petites plaques en souvenir…
      Bonne continuation à toi aussi et merci de nous lire 😉

  5. Rousselin dit :

    Quel beau parcours réalisé, prenez soin de vous afin d’être au meilleur de votre forme pour continuer ce beau périple.
    Amitiés Fabienne

  6. Matt dit :

    Ah ça vous nous l’avez caché !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.