Écrit par

La Colombie, entre émerveillement et réalité du pays

Amérique du Sud, Colombie, Le carnet de bord| Vues: 1346

Après le désert de la Tatacoa, il était temps pour nous de retourner dans nos montagnes et enfin, d’aller boire du BON café colombien dans la région « Cafetera » ! Car aussi paradoxal que cela puisse paraître pour un producteur mondial aussi important, dans le reste de la Colombie, les gens ne semblent pas avoir la culture du bon café. On vous sert du « Tinto » sucré, bien, bien loin d’un bon expresso !
Le café colombien est en grande partie exporté.

C’est comme si en France, on exportait tout notre champagne et on se contentait d’un Pol Rémy !  😯

Nous prenons beaucoup de plaisir à rouler dans cette région, entre les plantations de café, les bananiers, les forêts tropicales … sur des chemins tantôt de terre et de pierres, tantôt sur un bel asphalte.
A chaque étape, nous nous retrouvons dans de petites villes et villages très agréables, colorés, plein de vie, avec leurs terrasses et leurs jolies places ombragées…
Les façades de toutes les couleurs rendent l’atmosphère joyeuse. C’est un plaisir d’y déambuler et à chaque fois, on a envie d’y rester plus longtemps !

Nous passons entre autres par Toche, où nous rencontrons un groupe de Vttistes hyper cool et découvrons sur la route de Salento, les fameux palmiers de cire, emblème de la Colombie. (D’ailleurs, si vous passez par là, sachez que vous en verrez beaucoup plus entre Salento et Toche, qu’au parc payant et fréquenté de Cocora ! Par contre, attention à l’état du chemin, ça passe en 4×4, moto ou VTT seulement !),

Puis, nous nous dirigeons vers Filandia, un magnifique village typiquement colombien, où l’on se sent vraiment en vacances à la terrasse d’un bon café…

Nous continuons en direction de Jardín, également connu pour sa superbe place principale jonchée de tables colorées où les locaux et les quelques touristes se retrouvent chaque jour pour chiller, mais aussi pour ses randonnées et activités de plein air aux alentours.
Sur la route, entre Riosucio et Jardín, le chemin est très accidenté. Le porte-bagage de Vincent casse net dans une descente ! Quelques kilomètres plus loin, c’est celui de Sophie qui se brise ! Même jour même heure… Nous terminons notre route comme nous le pouvons et espérons trouver quelqu’un qui puisse nous réparer ça à Jardín.
Nous nous rendons dans une Ferreteria et le gars nous soude tout ça en un temps record, il a même réussi à fabriquer une pièce pour celui de Sophie ! Bon c’est clair, c’est du rafistolage, mais ça tiendra le temps que ça tiendra…

Puis, il est temps de rejoindre Medellín, notre destination finale !
Nous y passons une excellente dernière semaine sur le sol sud-américain, grâce à nos hôtes Warmshowers !
Juan et Alexandra nous accueillent dans un bel appartement du quartier « El Poblado », c’est un couple de trentenaires super sympas. Juan est un passionné de cyclisme, il a été champion national de VTT lorsqu’il avait 17 ans. Il devait ensuite rejoindre une équipe pro en vélo de route en Europe, mais un accident en décidera autrement. Juan pratique toujours le cyclisme en tant qu’amateur mais il s’entraîne comme un pro ! Il part rouler chaque jour à 5h du matin, il est suivi par un entraineur et une nutritionniste. Comme il dit « Il s’entraîne comme un pro pour être le meilleur des amateurs » ! On lui souhaite le meilleur pour sa prochaine compétition : L’Etape Colombia by Le Tour de France et l’invitons volontier à venir participer à une course en France !

Les belles rencontres sont nombreuses lors de ce genre de voyage, mais les amitiés qui perdurent se comptent sur les doigts de la main, cette rencontre en fait parti !

Nous profitons de ces quelques jours pour nous reposer, sortir au Parque Lleras où nous découvrons une vie nocturne sulfureuse, aller à la salle de sport, à la piscine, leur faire découvrir des petits plats français, discuter de la vie en France, de la vie en Colombie, et rire…beaucoup 🙂 !

Et les colombiens alors ? Ils sont si sympas et accueillants qu’on nous l’a dit ?

Clairement, oui !
Les colombiens, tout comme les équatoriens, sont très accueillants et d’une grande gentillesse. Il nous est arrivé d’être invité à manger plusieurs fois, et sur le bord de la route, on nous encourage à coups de pouces en l’air et de fruits frais !

Par contre, on ne comprend plus rien à leur espagnol ! C’est comme si tu ramenais un québécois chez les ch’tis !
Un mot signifie 15 choses différentes, il y a des nouveaux mots pour tout. Sophie a l’impression de revenir à un niveau débutant tandis que pour Vincent, c’est comme s’il arrivait en Chine, il ne comprend plus un mot ! Ahaha
Enfin, ça c’est plutôt dans les villages, car en ville, la langue redevient compréhensible…

Et puis, la question qui intéresse nos lecteurs mâles… et les colombiennes ?!

Oh les colombiennes…On peut dire qu’elles sont à la hauteur de leur réputation ! Surtout dans des grandes villes comme Medellín. Nous sommes allés à la salle de sport et alors là, c’était littéralement un défilé de bombes ! Sophie s’est senti bien « flat » à côté de ces corps pulpeux… Quand à Vincent il était comme un enfant de 10 ans qu’on emmène à DYSNEYLAND pour la première fois !

Et alors, est-ce que c’est dangereux la Colombie ?!

Au début, nous vous aurions dit NON ! La Colombie, c’est Safe, on s’y est senti en totale sécurité du début à la fin. Oui, ça c’est notre sentiment de voyageur. La Colombie pour nous, de ce que nous avons vu de nos petits yeux de gringos, c’est un pays joyeux, accueillant, où tout est prétexte à faire la fête, à défiler dans les rues…

Mais après avoir discuté avec ses habitants, nous nous rendons compte qu’il y a encore beaucoup de  problèmes et de violence dans ce pays…

Alors il est clair que ce n’est plus la Colombie du temps de Pablo Escobar, la Colombie qui vivait dans la terreur et la violence quotidienne. Mais c’est aussi loin d’être devenu le pays des bisounours !
Les Guérilleros, les FARC, les groupes paramilitaires, tout ça existe encore… Les narcotrafiquants, les Cartels, ça aussi ça existe toujours, et d’après certains avec qui nous avons discuté, ils sont même encore plus puissants et riches que du temps de Pablo, sauf qu’ils sont aussi plus discrets…
Le gouvernement colombien ne semble pas avoir beaucoup de pouvoir face à tout cela…S’il tente de faire quelque chose en contradiction avec eux, il y a forcément des morts…alors il fait profil bas.
Il est difficile pour nous de faire un rapport complet et véridique de tout ça, nous ne reportons que ce que l’on nous a dit et ce que nous avons pu lire.
Le nouveau président Ivan Duque a été élu pendant notre séjour. La droite reprend le pouvoir en Colombie et cela fragilise l’accord de paix avec les FARC. Mais cet accord, qui a valu le prix Nobel de la Paix à l’ancien président, n’a pas eu que des effets positifs sur le pays…
En témoigne, pour simple exemple, cet article du 27 juin 2018, du journal Libération.

Quelques anecdotes pour finir …

Les « Love hôtels » : Ce sont ces hôtels un peu cachés sur les bords de route. Il y en a depuis le Pérou, peut-être avant aussi mais on ne faisait pas attention. Ce sont clairement des hôtels où l’on vient en cachette avec sa maitresse/son amant ! D’ailleurs, certains ne sont pas flagrants, du coup nous on y entre :

Réceptionniste : « C’est pour combien d’heures? »
Nous : « euh bah … c’est pour la nuit quoi ! »
Non mais ça va, on est déjà assez crevés de nos journées, faudrait quand même pas en plus refaire des efforts ce soir ! Ahahah
On a même eu un hôtel avec une barre de pole dance dans la chambre …

Ahhh ils sont chauds ces latinos !!! 

La Religion : Elle est omniprésente dans la culture sud-américaine. Les églises sont bondées à chaque messe. Et c’est pas seulement une messe le dimanche comme chez nous, non, ici, c’est tous les jours, parfois même deux fois par jour, et à n’importe quelle heure, il y aura du monde à l’église. Un jour, on a même offert à Sophie une petite bible de poche et nous sommes régulièrement salué d’un « Que dios los bendiga ! »

Les Sud-Américains sont très très croyants, par contre ils ont peut-être un peu zappé le passage sur la fidélité …  🙄 (cf Love hôtels)

Adios Colombia, Adios América Latina !

 

Après 7 mois et demi en Amérique Latine, il est temps pour nous de nous envoler vers d’autres aventures Made in USA !
C’est un peu comme un nouveau départ, tout va changer ! La culture, les gens, le climat, les paysages… les prix aussi !!! Il va falloir de nouveau trouver nos marques et nous adapter à un tout nouvel environnement.

Let’s go !

One Response to " La Colombie, entre émerveillement et réalité du pays "

  1. Alexandre dit :

    Salut les loulou ! Je pense bien à vous !

    Biz
    Alex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.