Écrit par

Road trip dans l’Ouest Canadien

Amérique du Nord, Canada, Le carnet de bord| Vues: 451

Voilà presque deux mois déjà que nous sommes rentrés en France. On a retrouvé notre petite routine confortable, Vincent se fait bien soigner et nous sommes en pleine recherche de ce que sera « la suite de notre aventure » … à Lille ? Annecy ? Lausanne ? …
Bref, ce n’est pas le sujet de cet article… En fait, on se rend compte qu’on n’avait même pas écrit sur le Canada ! Comme si la fin de notre voyage avait été « bâclé » ! Et ça, on n’aime pas… Car même si les dernières semaines ont été plus difficiles d’un point de vue psychologique, on a quand même passé de superbes moments au Canada et on en a surtout pris plein les mirettes !!!

Le Workaway Chez Jay

On en rêvait depuis quelques temps, ce joli ranch à quelques dizaines de kilomètres de Calgary nous appelait ! Nous avions juste hâte de poser les sacoches et de se dire que nous avions le même lit, la même salle de bain, une cuisine…et tout ça pour quelques semaines ! Plus besoin de se demander où nous allions dormir, ce que nous allions manger, quand est-ce que nous prendrions une douche… Tout était là, à portée de main !

Nous débarquons donc chez Jay, le propriétaire du Ranch le lendemain des 30 ans de Vincent. Pour y parvenir, nous roulons une soixantaine de kilomètres depuis Calgary. Nous quittons la ville pour nous retrouver dans les champs, des pâtures valonnées à perte de vue…nous pouvons apercevoir au loin les Rocheuses, cette chaine de montagnes aux pics pointus qui se trouve à 1h30 de route en voiture.

Nous sommes accueillis par Andy et Matt, des allemands qui ont connu Jay grâce au site workaway également. Ils nous disent qu’ils sont revenu ici après avoir traversé le pays en van et que Jay les accueille pour quelques jours. Nous leur demandons de nous décrire un peu le travail attendu sur place… Ils nous rient au nez.

« Olala, relax les amis, Jay ne demande pas grand chose, c’est plus des vacances que du travail ici ! »

Le « Boss » arrive plus tard, c’est un business man d’origine Indienne. Il a l’air très sympa et en effet…il ne demande pas grand chose : « Take it easy, guys ! »

Après avoir passé plusieurs semaines au Ranch, il est grand temps pour nous de bouger et de voir du pays. Car au delà du fait que Jay est un gars vraiment super et qui nous a accueilli avec une grande générosité…son ranch est situé en plein champs, rien à 50 kilomètres à la ronde, et sans voiture, le temps nous parait long…parfois très long ! D’autant plus que nous n’avons en effet que très peu de travail : nourrir les bêtes, remettre la véranda en bon état, on prend aussi quelques initiatives comme ranger et nettoyer le garage et le camping-car…Mais cela ne nous a pris que quelques jours.

Bref, en ce dimanche 30 septembre, nous n’avons qu’une hâte, c’est de partir découvrir l’ouest canadien à bord de notre voiture de location !

Oui parce que bon, faut pas déconner, le vélo c’est terminé pour la saison ! On a déjà eu pas mal de neige dans l’Alberta et les températures sont dignes d’un hiver en France…

Nous avons loué un grand SUV pour pouvoir dormir dans la voiture et faire de grosses économies… Pour vous donner une idée, une nuit dans un simple motel dans les parcs nationaux de Banff et Jasper ne coûte pas moins de 150 $… multiplié par 14 nuits…autant dire qu’on est loin d’avoir le budget ! Nos matelas gonflables à l’arrière du 4×4 feront largement l’affaire !

Première étape : Banff National Park

Le parc National de Banff est l’un des endroits les plus réputé de l’ouest canadien, et on va très vite voir qu’il y a de bonnes raisons. En effet, ce parc regorge de jolies montagnes, de rivières et surtout de ces fameux lacs turquoises (Lac Louise, Lac Moraine pour ne citer que les plus connus) que l’on voit souvent en photo sur Instagram et que l’on croit retouchés à mort ! Sauf qu’en fait non, ils sont réellement comme ça. #nofilter  :mrgreen: 
La petite ville de Banff, bien qu’elle soit très huppée et donc chère, est vraiment agréable. On a adoré s’y promener et boire un bon café chaud dans l’un des nombreux coffee shop, lors d’épisodes neigeux. Quant aux Lacs Louise et Moraine, on aurait quand même été ravis de les voir sous un ciel dégagé, mais la neige a rendu l’atmosphère féerique… c’était réellement magnifique ! (Même s’il y avait trop de chinois…)

Parce que bon, il faut quand même dire qu’on est parti au bon moment… en pleine tempête de neige ! On s’est réveillé le 2ème jour du trip avec 20 cm de neige autour de la voiture ! Les routes n’étant pas dégagées dans le secteur, nous n’avons pas pu rejoindre le Parc National de Jasper, à environ 250 km au nord. Du coup, changement d’itinéraire, on trace vers l’ouest direction Revelstoke ! Nous reviendrons à Jasper plus tard.

Deuxième étape : Revelstoke, station de ski de Colombie Britannique

Cette station, on l’attendait avec impatience puisque c’est ici que nous avions pour idée de passer l’hiver, avant de prendre la décision de rentrer en France.
Revelstoke est réputé pour être une station de ski sympa, à l’atmosphère plutôt jeune et familiale. Nous y arrivons après environ 280 km depuis Banff. Ici, la neige a fait place à la pluie… L’ambiance est plutôt triste en cette période creuse de l’année. Il n’y a pas grand monde en ville et quelques magasins fermés. Nous nous rendons au tremplin Nels Nelsen, qui a marqué l’histoire du saut à ski au Canada. Quand on s’imagine s’élancer de là-haut, ça donne des frissons ! (Si l’histoire du saut à ski vous passionne…plus d’info sur le Mont-Revelstoke ici !)

Avec cette météo maussade, nous préférons ensuite passer la fin de journée à nous la couler douce au centre aquatique de la ville…Et puis ça nous permet de prendre une bonne douche après déjà 3 jours sans !

Nous nous réveillons le lendemain avec un grand soleil qui nous laisse enfin imaginer ce à quoi ressemble la station en hiver, avec ces jolies montagnes alentours au sommets déjà bien enneigés. Après la petite station familiale, direction maintenant Whistler, LA station en vogue de l’ouest canadien, à 1h30 au nord de Vancouver.

Mais avant cela, nous faisons étape à Kamloops, une ville minière dont est originaire un ami d’université de Sophie. Blake vit maintenant en Colombie et nous l’avions malheureusement loupé lorsque nous y étions. mais cette fois le timing est parfait, Blake rend visite à sa maman restée au Canada ! Nous sommes donc attendus à la maison familiale. Blake et sa maman nous ont accueilli comme des rois, avec un bon dîner et même une petite cabane typiquement canadienne aménagée pour nous dormir ! C’était vraiment super de se revoir après 12 ans, et de présenter Vincent.

Troisième étape : Whistler, ou le paradis des Riders !

Capitale mondiale du VTT Freeride, et élu meilleur domaine skiable d’Amérique…Rien que ça ! Quand on arrive à Whistler, on est tout de suite dans l’ambiance de la glisse. Nous y arrivons en plus pour le dernier weekend d’ouverture du Bike Park, autant dire que c’est bondé de Vttistes !
Vincent avait pour idée de louer un VTT de descente et de se faire plaisir pour quelques heures sur ce spot mondial… Il faudra revenir car pour le coup ce week-end, c’est une à deux heures d’attente pour espérer grimper dans le télésiège !

Ce qui nous surprend également c’est que cette ambiance très cool et rider côtoie le côté plus chic de la station, avec ses boutiques de luxe, ses grands hôtels et restaurants gastronomiques.
D’ailleurs en parlant d’hôtel, on aura fait notre plus belle douche gratis de tous les temps à l’hôtel Hilton 5*  de Whistler ! En fait, en discutant avec un saisonnier allemand dans un magasin de sport, il nous a tout simplement donné discrètement le plan :

 » Tu veux prendre une douche gratos ? Facile, tu entres dans l’hôtel Hilton, tu suis les panneaux qui mènent à la piscine et tu trouveras une bonne douche chaude dans les vestiaires… » « Mais non, sérieux, on va se faire griller avec nos allures de touristes fauchés ! » « T’inquiète ! » qu’il dit…

En effet, ça passe comme une lettre à la poste… Nous voilà tout frais, prêts pour une « bonne » nuit dans la voiture 🙂

Pour la petite histoire du jour, nous avons failli perdre notre téléphone à deux reprises aujourd’hui ! La première fois, nous étions assis sur un muret devant le télésiège. Vincent admirait les montures des Vttistes, toutes plus belles les unes que les autres…Au moment de partir, la tête toujours dans les pensées de son futur vélo…Il oublie le téléphone sur le muret. Nous partons en ville et nous en rendons compte 5 minutes plus tard. Avec le monde qu’il y a dans le coin, impossible de le retrouver, pensons-nous… Vincent tape un sprint et se rend au muret, une bande d’ados est là en train de discuter, le téléphone est toujours posé là, à côté d’un des jeunes installé sur le mur ! Ils n’y ont même pas prêté attention ! Incroyable…
Deuxième fois, (à croire qu’il avait envie de le semer aujourd’hui) nous sortons de la douche au Hilton, sortons de l’hôtel et rebelote ! « Merde So ! J’ai oublié le téléphone dans le vestiaire ! » Nouveau Sprint, et 5 minutes plus tard, Vincent revient avec notre précieux moyen de communication en main…Ouf !
Au Canada (et c’était le cas au USA aussi) on a toujours cette impression de sécurité et de bienveillance.  Combien de fois nous sommes passés par des maisons qui restent ouvertes H24, des voitures aussi… Les gens ont moins cette peur du vol, des mauvaises intentions. Même nous, au bout de quelques jours déjà aux USA, on allait faire nos courses en laissant les vélos dehors avec toutes nos affaires et sans cadenas !
Bien sûr, ce constat est à prendre avec des pincettes … Nous ne sommes pas passé par les grandes villes et les endroits plus « crégnosse ».

Bref, en tout cas, gros coup de coeur pour Whistler !

On se dit que si le destin fait que l’on revient au Canada, on aimerait beaucoup que ce soit ici !
En plus de la petite ville sympa, les alentours sont superbes, avec encore de jolis lacs et bien sûr le plus grand domaine skiable de l’Amérique du Nord.

Quatrième étape : Vancouver

Nous arrivons à Vancouver par la célèbre route 99, nommée « Sea to Sky » en rapport avec le fait qu’elle démarre au niveau de la mer, pour atteindre les montagnes de Whistler. Malheureusement pour nous, le ciel est bien  bas et nous ne distinguons que très peu les paysages.

Vancouver nous accueille sous la pluie, pour ne pas déroger à sa réputation de ville la plus pluvieuse du Canada !
Nous devons dire que nous sommes un peu dépités, nous nous garons sur un parking et tentons d’observer la vue depuis l’habitacle de la voiture. Lors d’une accalmie, nous nous décidons à aller marcher aux alentours. Vancouver fait partie de ces grandes villes qui peuvent se découvrir à pieds. La grisaille reste mais nous nous promenons au sec et surtout il ne fait plus aussi froid que dans les montagnes ! Ca nous fait tout drôle d’avoir des températures supérieures à 10 degrés ! On s’était habitués aux négatives…

Nous découvrons entre autres Granville Island, comme un petit village dans la ville. Il y a des boutiques d’artisanat, de cadeaux, et aussi un marché couvert avec plein de bonnes choses à déguster, particulièrement bien sûr à base de poisson, mais aussi de belles pâtisseries  😛 . Puis, le quartier historique de Gastown, connu pour son horloge à vapeur mais aussi ses boutiques mode et culture, et ses nombreux magasins de souvenirs ! Nous allons également nous promener dans un quartier plus excentré : Mount Pleasant, réputé pour son Street Art.

Vancouver est une grande métropole où il semble bon vivre. Nous n’avons pas forcément été sous le charme de la ville en tant que touriste de passage, mais nous pouvons imaginer que la vie ici est plutôt sympa, avec les avantages de la ville et la nature toute proche, entre mer et montagnes.

Cinquième étape : Wells Gray Provincial Park

Ce joli parc provincial restera dans les plus beaux moments de ce road trip, et vous savez pourquoi ? Parce qu’on y a vu nos premiers OURS !!! On désespérait presque de se dire que l’on allait quitter le Canada sans en avoir vu un seul… On roulait tranquillement et d’un coup, on distingue 3 tâches noires dans une pâture… On s’arrête et là, on découvre une maman blackbear avec ses deux petits oursons ! C’est un moment unique, émouvant même. On pourrait rester là à les observer de loin pendant des heures… Voir des ours dans leur milieu naturel, c’est grandiose !

Nous nous remettons de nos émotions et allons découvrir le parc qui regorge de superbes cascades et de forêts. Nous ne sommes que très peu de touristes à profiter de ces belles vues automnales.

 Sixième étape : Jasper National Park

N’ayant pas pu faire le parc à l’aller, nous y retournons avec l’espoir d’avoir un temps plus dégagé. Sur la route, nous croisons un beau gros Grizzli ! Waouh, impressionnant ! D’autant plus que contrairement aux ours noirs, les grizzlis peuvent être très dangereux. Mais bon, on est bien à l’abri dans la voiture…On n’aurait pas fait les malins sur nos vélos !
Nous arrivons à Jasper et retrouvons le froid bien mordant, mais sec cette fois-ci. Nous allons découvrir les lacs alentours, tous plus beaux les uns que les autres. Ici, l’ambiance est encore plus « nature » qu’à Banff. On ressent une atmosphère plus sauvage. Nous nous régalons à nous promener dans ce parc et à admirer ses points de vues entre lacs et montagnes, souvent seuls ou avec quelques touristes … On n’a pas la chance d’avoir le beau temps mais en même temps, il y a des avantages à venir hors saison !

Nous descendons ensuite par la route des Glaciers qui mène au Lac Louise.

Cette route de 230 kilomètres est connue pour être l’une des plus belle sur terre !

Alors, partout on l’on va il y a le plus beau ceci ou le plus beau cela du Monde…Mais là pour le coup, c’est réellement la plus belle route que l’on ait eu la chance d’emprunter dans notre vie ! 230 kilomètres de glaciers, de pics neigeux, de lacs, de forêts aux couleurs de l’automne. Un spectacle vraiment incroyable, qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie si l’on est un amoureux de la nature. On ne peut qu’imaginer cette portion sous un beau ciel bleu … 

Dernière étape : Retour chez Jay !

Après cette magnifique escapade, on n’est tout de même pas mécontents de rentrer « à la maison » et de retrouver notre lit !!! Deux semaines à dormir dans la voiture, avec plusieurs nuits sous les températures négatives… ça nous a amplement suffit ! 🙂

Il ne reste maintenant plus qu’à faire les valises et à profiter de nos derniers moments au Canada …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.